La trocl souhaite Joyeuses fêtes austères aux ministres

Saint-Esprit, 17 décembre 2014 – Suite à la réponse dans les médias de la ministre Charlebois à la journée « Fermés pour cause d’austérité » du 17 novembre dernier, la Table régionale des organismes communautaires de Lanaudière (TROCL) initie une action de cartes de Noël visant à éduquer les ministres sur la situation financière très fragile et précaire des organismes communautaires autonomes. Les tables régionales des organismes communautaires de l’Abitibi, de Montréal, de Québec et du Bas-Saint-Laurent se sont jointes à Lanaudière pour inonder les ministres des cartes de Noël du milieu communautaire intitulées « Joyeuses fêtes austères ».

Le 18 novembre dernier, Mme Charlebois a dit qu’elle « ne comprend pas pourquoi on s’agite autant (…) Il n’y a pas de coupes budgétaires dans le financement des organismes communautaires. » (Le Devoir 18-11-2014) En effet, sauf qu’en fait le financement à la mission ne suffit pas à répondre à la réalité. Les gens qui viennent dans les organismes sont dans le besoin et les organismes continuent de leur répondre, parce qu’ils ont du cœur et aident leur communauté sans discrimination. Ce que dit la ministre, revient à dire que vivre avec trop peu par jour ou même sous le seuil de la pauvreté, c’est suffisant pour répondre à tous les besoins, mais quelle belle utopie! Certains organismes sont menacés de fermeture et plusieurs emplois et activités pour les citoyennes et les citoyens sont en jeu, et ce, actuellement.

Puisque la ministre ne semble pas comprendre la réalité du milieu tout comme pour le reste des ministres responsables du financement à la mission des organismes communautaires autonomes, la TROCL a préparé 200 cartes de Noël pour la région. Les cartes de Noël permettent d’illustrer la situation financière des organismes sous la forme d’un bilan budgétaire. En moins de 7 jours, plus de 90 membres de la TROCL ont transmis leurs données financières :

• Montant de la subvention à la mission
• Dépense en ressources humaines
• Dépense de fonctionnement (loyer, chauffage, télécommunications et les frais pour les activités offertes aux membres)

Nous avons donc inscrit un bilan négatif pour plus de 80 organismes dans les cartes de Noël du communautaire. Ces cartes ont été envoyées au Premier ministre, aux ministres de l’emploi et de la solidarité sociale, de la famille, de l’éducation des loisirs et des sports, de la Réadaptation, de la santé publique et de la protection de la jeunesse pour leur permettre d’être informés sur la réalité des organismes de Lanaudière. Au final, l’écart entre les besoins du milieu et le financement qu’ils reçoivent est frappant. Dans Lanaudière, pour la santé et les services sociaux, il manque au moins 24 millions de dollars.

Seule la subvention à la mission a été prise en compte dans ces cartes, car c’est le moyen de financement le plus rentable pour aider la population. Elle permet une utilisation efficace des ressources financière. Par contre présentement, ces subventions sont trop petites et les ressources humaines s’épuisent dans des activités de financement pour répondre aux Lanaudois et aux Lanaudoises, tandis qu’avec un financement à la mission adéquat les employés se concentreraient sur leurs activités avec les gens.

La TROCL demande aux ministres de soutenir publiquement notre revendication principale qui est de rehausser le financement des organismes communautaires à un seuil minimal adéquat pour aider la population.

Le communautaire, on n’a pas les moyens de s’en passer comme société et tout le monde le sait que LA PRÉVENTION c’est une bonne stratégie économique pour le Québec.

Joyeuses fêtes austères!


Source :
Source :
Samuel Mainguy
Agent de communication et de mobilisation
Téléphone : 450.839.6085 et 1.866.839.6085
www.trocl.org
@TROCLanaudiere

25 rue Saint-Louis,
Saint-Esprit (Québec)