Le PMAD, une menace au développement économique de Lanaudière

Saint-Jacques, le mardi 4 octobre 2011 – La Société d’aide au développement de la collectivité (SADC) Achigan-Montcalm appuie la MRC de L’Assomption en jugeant défavorable l’adoption du Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) tel qu’il est présenté par la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). Dans son mémoire déposé dans le cadre de la Consultation publique de la commission de l’aménagement de la CMM, la SADC Achigan-Montcalm soutien que le PMAD ne permet pas un développement du plein potentiel de la CMM.

« Le PMAD est une menace au développement économique de la région et vient à l’encontre du mandat de la SADC, un organisme citoyen et apolitique qui intervient en initiant et en soutenant des projets qui favorisent le développement des entreprises et de la collectivité », explique M. Claude Chartier, directeur général de la SADC Achigan-Montcalm.

M. Chartier ajoute que : « Pour assurer le développement de son activité industrielle et économique, la grande région de Montréal doit pouvoir compter sur l’augmentation de zones industrielles dans les couronnes comme dans la MRC de L’Assomption. De plus, toutes les autres grandes métropoles ont un réseau routier de contournement. Pour faire une analogie, nous devrions travailler à ce que Montréal devienne un gigantesque chêne fort et puissant sur lequel repose l’économie du Québec. Malheureusement, dans sa forme actuelle, le PMAD fera de la grande région de Montréal un Bonsaï dont les branches (réseau routier) resteront atrophiées. »

Le mémoire déposé par la SADC Achigan-Montcalm dénonce les impacts négatifs du projet de PMAD pour le développement de son territoire et présente le souhait d’une stratégie de développement polycentrique. Cette vision d’une CMM comportant plusieurs pôles économiques périphériques permettrait, entre autres, de stimuler le développement industriel dans les couronnes, de s’orienter vers des stratégies d’attraction de grands manufacturiers sur de grands espaces pouvant accueillir leurs sous-traitants, de faciliter l’accès à la propriété à proximité des lieux de travail, de désengorger l’île de Montréal et de compléter le réseau routier de contournement à l’intérieur de la CMM afin de diminuer les passages en transit sur l’île de Montréal.

Depuis 1992, la SADC stimule la participation de la collectivité dans la prise en charge de son avenir, notamment, en favorisant la concertation et en assurant le leadership du développement socio-économique. Avec les partenaires de la collectivité, elle possède les outils pour assurer la croissance de véritables pôles complémentaires de développement économique au sein de la Communauté métropolitaine de Montréal.

Il est possible de prendre connaissance du mémoire déposé par la SADC Achigan-Montcalm en visitant son site Internet au http://www.sadc.org.


Source :
Julie Forgues
communications
SADC Achigan-Montcalm
Tél. : 450 839-9218, poste 21
forguesj@sadc.org