2 650 personnes ont cultivé leurs passions et semé la vie Bilan des plus positifs pour la Journée mondiale de prévention du suicide

Communiqué de presse

Pour diffusion immédiate

 

 

2 650 personnes ont cultivé leurs passions et semé la vie

Bilan des plus positifs pour la Journée mondiale de prévention du suicide

 

Joliette, le 14 septembre 2017 – Le Centre de prévention du suicide de Lanaudière (CPSL) est heureux de partager quelques images de la Journée mondiale de prévention du suicide, qui avait lieu le 10 septembre dernier. Puisque l’événement coïncidait avec les populaires Journées portes ouvertes sur les fermes du Québec de l’UPA, le CPSL, préoccupé par la détresse des familles agricoles lanaudoises, a établi un partenariat avec 5 fermes de la région. Les kiosques de l’organisme installés à la Courgerie (Sainte-Élisabeth), à la Terre des bisons (Rawdon), à la Pépinière Villeneuve (L’Assomption), au Domaine des trois gourmands (Saint-Alexis) et à l’Asinerie l’âne gardien (Sainte-Mélanie) ont attiré près de 2 650 curieux.

 

Cultiver et entretenir ses passions pour semer un bout de vie en soi

C’est à travers le thème des passions et des raisons de vivre que le public a été sensibilisé à la prévention du suicide. « Quand on fait une activité qu’on aime, qui nous donne l’impression que le temps s’arrête, ou quand on passe du temps de qualité avec une personne qui nous est chère, on prend soin de soi. Et quand on se sent moins bien, entretenir ces passions peut nous aider à raviver l’espoir ». C’est, en gros, le message lancé aux visiteurs des kiosques, invités à participer aux activités proposées par le CPSL. Si certains d’entre eux ont semblé surpris de se faire parler de prévention du suicide, la grande majorité a salué l’initiative. « Plusieurs personnes, incluant des agriculteurs qui nous recevaient, ont apprécié l’angle adopté pour parler du suicide lors de cette journée festive. Nous avons mis l’accent sur le côté lumineux de la vie et parlé de vigilance et de prévention », a affirmé Michel Pilon, président du CPSL et endeuillé par suicide, avant d’ajouter « nous souhaitions conscientiser le public au fait que les agriculteurs sont souvent plus vulnérables à la détresse et leur rappeler que des services existent pour les personnes en détresse, leurs proches et pour les personnes endeuillées par suicide. Avec quelque 2 650 personnes sensibilisées en une seule journée, on peut dire mission accomplie ! ».

 

Le CPSL remercie chaleureusement les producteurs agricoles qui l’ont accueilli. Il souligne également l’implication de son porte-parole, l’humoriste lanaudois Ghyslain Dufresne, et des quelque vingt adultes et adolescents bénévoles qui lui ont prêté main-forte et ont grandement contribué au succès de l’événement en animant les kiosques sur les fermes.

 

À propos du CPSL

Chaque année, près de 80 Lanaudois s’enlèvent la vie et environ 800 autres sont touchés par le suicide d’un proche. Depuis sa fondation en 2000, le CPSL est l’organisme reconnu par le CISSS de Lanaudière pour agir en prévention du suicide dans la région. Il offre aux personnes en détresse, aux membres de leur entourage, aux intervenants, aux personnes endeuillées par suicide et autres personnes touchées par la problématique une panoplie de services. Parmi ceux-ci se trouvent une ligne d’intervention 24/7 (1 866 APPELLE), du soutien aux personnes endeuillées par suicide (adultes et enfants) et des formations. Il déploie également aux quatre coins de la région le programme de sentinelles, qui vise à bâtir un réseau d’adultes susceptibles d’être en contact avec des personnes suicidaires et à leur offrir de la formation et du soutien pour leur permettre de reconnaître, d’accueillir et de diriger ces personnes vers des ressources d’aide. Pour de plus amples renseignements sur le CPSL et ses services, visitez le www.cps-lanaudiere.org.

 

 

– 30 —

 

 

 


Source :
Julie Blanchette,
Agente de développement et de communications
Centre de prévention du suicide de Lanaudière